22/04/2009

Petite histoire des fruits et légumes....



Ce que l’on trouve dans nos assiettes ne s’y mange pas depuis la nuit des temps. Certains fruits et légumes, ce qu’on appelait au Moyen âge "racines" ou "herbes", ne sont apparus que récemment en France. Ainsi, l’artichaut, le melon, le chou-fleur, l’épinard, la prune et le citron ont été rapportés par les croisés. L’ananas, la tomate, la pomme de terre, le maïs, la fraise, le topinambour, le poivron, l’avocat l’ont été par les explorateurs des temps modernes. Petit dictionnaire non exhaustif de nos fruits et légumes…


Abricot : venu d’Arménie, introduit en Italie au tout début de l’ère chrétienne, il se répand en Europe au XVème siècle.
Ail : il nous vient d’Asie centrale. On lui a toujours attribué de nombreux pouvoirs : protéger de la peste et du choléra, éloigner les serpents, préserver du mauvais sort et, plus récemment, empêcher les vampires de mordre le cou de celui qui en porte un collier ou qui en a mangé…

Ananas : c’est Christophe Colomb qui avait découvert ce fruit lors de son second voyage d’exploration. Les Indiens l’appelaient nana, ce qui signifiait "parfum".

Artichaut : présent dans toute l’Europe, c’était le légume préféré de la reine Catherine de Médicis qui faillit mourir d’indigestion pour en avoir trop mangé !

Asperge : légume présent depuis longtemps en Europe, il est paré sous Louis XIV de "vertus merveilleuses" : on le dit souverain contre les maux d’estomac, les migraines et on apprécie qu’il donne à l’urine "une odeur de violette"…

Banane : elle nous vient d’Asie. En Europe, elle a été introduite et goûtée pour la première fois en Angleterre en 1633. Les importations régulières de ce fruit maintenant classique datent de 1884.

Concombre : il poussait déjà en France à l’époque celtique. Les Romains et les Gaulois l’appréciaient beaucoup et affirmaient que ce légume rendait intelligent celui qui le consommait. Au Moyen âge en revanche, il était plutôt perçu comme malsain.


Épinard : il nous vient de Turquie. Jusqu’au XVème siècle, on l’utilisait surtout comme médicament. Au XIXème siècle, il était le plat favori du roi Louis XVIII.


Fraise : elle a été découverte tout récemment, à la fin du XVIIIème siècle
au Chili par un ingénieur du nom de Frézier.


Kiwi : il nous vient de Nouvelle-Zélande. Son introduction en France, où il se cultive désormais facilement car son île d’origine connaît le même type de climat tempéré, ne date que du XXème siècle.

Laitue : elle nous vient d’Italie, où elle était connue et appréciée dès ’Antiquité. Rabelais aurait ramené des graines de laitue d’un voyage en Toscane. À signaler : c’était l’un des légumes préférés de Louis XIV. Pêche : elle nous vient d’Asie. Elle est connue dès le Moyen âge comme un "dépuratif d’haleine" pour les dames et les troubadours.

Pomme de terre : ramenée d’Amérique, elle est cultivée en Europe à partir de 1573 mais exclusivement pour la nourriture des animaux car on la soupçonne de véhiculer la lèpre. C’est le pharmacien militaire Parmentier (1737-1813) qui va la mettre sur nos tables. Prisonnier en Prusse, il y est nourri avec la nourriture donnée aux cochons : des pommes de terre bouillies. Non seulement il n’attrape pas la lèpre mais il trouve la nourriture fameuse et prend de l’embonpoint ! À son retour en France, pour en lancer la culture, il porte des fleurs de pommes de terre à sa boutonnière, prépare pour Louis XVI un dîner fastueux entièrement réalisé – de l’entrée au dessert – avec cette plante, et fait garder par des soldats complices les champs de pommes de terre du roi… astuce idéale pour donner envie à tous les paysans des environs d’en dérober quelques plants. Chips, frites, purée, pommes de terre sautées ou en robe des champs, c’est aujourd’hui un légume dont on ne se passe plus .

Prune : elle nous vient de Syrie, ramenée par des croisés du XIIème siècle.
Ils avaient été battus mais revinrent avec ce fruit qui poussait là-bas en
abondance (d’où l’expression : "se battre pour des prunes"). Sa culture se
diffusa au XVIème siècle et l’épouse de François 1er, la reine Claude, donna son nom à l’une des variétés.



Tomate : ramenée d’Amérique par les premiers explorateurs, elle est largement cultivée en Italie au XVIème siècle, mais comme plante ornementale, car on la trouve jolie et qu’elle a la réputation d’éloigner les moustiques et les fourmis. Elle se répand en Europe au XVIIème siècle mais en même temps qu’une rumeur qui veut que ses fruits soient empoisonnés.
On ne commence à la manger qu’au XVIIIème siècle.


Topinambour : cette variété de pommes de terre nous vient d’Amérique et
tient son nom d’une tribu brésilienne, les Toupinambas. Très consommé
pendant la guerre, le topinambour ne sert plus guère aujourd’hui qu’à
l’alimentation des animaux.


Soja : il nous vient d’Asie où il est cultivé depuis plus de 4 000 ans. En France, il n’est importé que depuis le XXème siècle.

 

16:18 Écrit par chadou dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

Une bonne idée... que ce petit dico que je découvre.... Je mangerai ma banane avec un tout autre regard !

Écrit par : Hollynx | 23/04/2009

Merci pour ce joyau,
De quoi décorer les conserves et confitures de leurs petites histoires.
C'est génial et merci
Brigitte

Écrit par : MOGIS | 26/07/2010

Merci pour ce joyau,
De quoi décorer les conserves et confitures de leurs petites histoires.
C'est génial et merci
Brigitte

Écrit par : MOGIS | 26/07/2010

Merci beaucoup, tres interressant!!!

Écrit par : Cyriane | 04/04/2011

Les commentaires sont fermés.